Le numérique, une opportunité pour une offre locale réussie de services aux publics

 

Les services sont un des leviers de l’attractivité territoriale. Garantir l’offre de services dans les territoires peu denses est déterminant dans la dynamisation locale.

La dématérialisation des services, les possibilités de mutualisation et de collaboration permises par le numérique, revisitent profondément l’offre locale de services et constitue une véritable opportunité.

En effet, l’intérêt d’un service est fondamentalement lié au bénéfice retiré dans les pratiques de vie des utilisateurs visés. Ces pratiques de vie, d’une part se déclinent à des échelles, telles que bassins de vie, espaces vécus, le plus souvent insuffisantes pour constituer, isolées les unes des autres, un marché, d’autre part, sont différentes d’un bassin ou d’un espace  à l’autre. Pourtant c’est à ces échelles, ultra localisées, que les solutions de services doivent être apportées, pour satisfaire les besoins de la population, et être adoptées par cette population.

La dématérialisation des services en régime numérique permet de répondre à ces contraintes.

D’une part, à service égal, sans changer son offre et son cœur de métier, l’entreprise de e-services joue en local sur sa stratégie de mise en marché, en l’adaptant à un territoire, même petit, pour atteindre ses utilisateurs, dans des contextes très divers. Le facteur de succès devient alors la bonne connaissance des territoires Cette condition réalisée, son marché deviendra alors la somme des marchés localisés. 

Par ailleurs, de nouvelles formes d’organisation locales apparaissent (communauté de communes, intercommunalité, schéma de cohérence territoriale, nouveaux cadres d’aménagement et de développement certes entre de larges bassins de vie, mais néanmoins réunis autour d’enjeux partagés. L’offre locale de services est reconfigurée au sein de ces nouvelles entités, davantage fondée sur la collaboration, la mutualisation, la complémentarité, soit autant de valeurs portées et atteintes par le numérique. L’écueil rencontré naîtra alors de la capacité du territoire à faciliter l’appropriation de ces formes de délivrance de services non familières, à anticiper, comprendre et accompagner les résistances psychologiques et culturelles, pour de nouveaux usages.